Construction et déconstruction dans l’œuvre de Jacques Lacan
Lecture croisée des séminaires : Les formations de L’inconscient
D’un discours qui ne serait pas du semblant

Marielle DAVID et Chantal CLOUARD
Avec Hubert ATTAL et Joseph AGOSTINI


Après l’étude de l’évolution historique de la notion d’objet dans la pensée des psychanalystes, qui nous a conduit  de l’abstraction à l’observation clinique, nous nous pencherons sur la pensée de Jacques Lacan et son déploiement dans le temps. Grâce à la lecture de deux séminaires d’époques différentes, l’un datant de l’année 1957/58, l’autre de l’année 1970/71.

Nous y verrons se construire la métaphore paternelle sur laquelle s’est articulée la pensée occidentale en particulier sous l’influence du christianisme. Puis Lacan,  treize années plus tard, utilise la pensée chinoise pour aborder une nouvelle phase de son œuvre, souvent appelée « le dernier Lacan » pour déconstruire ces formations dans le but d’aborder  la raison de « L’éphémère destinée » du Réel, paradoxalement indestructible. Rejoignant ainsi un titre de Freud à une catégorie de Lacan.

Contacts : Marielle David : 01 43 35 25 11

Ce séminaire se tient  le 3 ème lundi du mois à 21 h 15 à partir d’octobre 2016

Espace analytique
12 rue de Bourgogne
75007 – Paris